Jeu indé de la semaine : This War of Mine

Written by on 27 novembre 2014

La chronique de Murdoc

Comment passer à côté de This War of Mine, jeu indépendant du moment dont la sortie très remarquée a suscité des critiques dithyrambiques ? Après quelques heures de jeu, il devient évident que le jeu mérite les éloges. Dans This War of Mine, vous n’êtes pas un soldat mais un civil, plongé dans la tourmente et contraint de survivre au jour le jour. Une petite bombe.

Plus précisément, vous êtes un groupe de civils, qu’il vous faudra gérer pour gagner un peu d’espérance de vie dans un état fictif ravagé par la guerre (le jeu s’inspire beaucoup du tristement célèbre siège de Sarajevo). Il vous faudra choisir avec précaution qui s’occupe des différentes tâches (collecter du bois, de l’eau et, plus dangereux, qui se faufilera la nuit en dehors de votre abri pour trouver d’autres This_War_of_Mine_Egamerzressources utiles au bien être du groupe). Ainsi vous pourrez construire différents ustensiles de fortune (poêle, filtre à eau, etc.) qui amélioreront un peu le quotidien éprouvant de vos survivants, dont les profils sont générés aléatoirement par le jeu.

Implacable, le destin ne fera pas de cadeaux à vos héros. L’empathie très forte qui se crée avec vos personnages mettra vos nerfs à rude épreuve et augmentera la tension pour chacune des situations. Jusqu’à d’inévitables séparations brutales. Le jeu montre toute sa richesse dans les imprévus qu’il place sur votre route, vous obligeant à être réactif et intelligent pour ne pas perdre pied et voir votre groupe se déliter. La faim, la fatigue, les blessures, les attaques de pillards, les snipers This_War_of_Mine_Egamerzembusqués, la tristesse, This War of Mine propose une expérience de jeu éprouvante, très rarement vue dans un jeu vidéo. Le gameplay exigeant et peu inventif (essentiellement tourné vers la gestion) va en ce sens, se concentrant, jusqu’à l’asphyxie, sur la réalité sordide des populations civiles victimes de la guerre. Visuellement, le jeu garde son aspect oppressant avec des graphismes soignés (qui font beaucoup penser à ceux de l’excellent Deadlight). Les ambiances de nuit sont particulièrement réussies et mettront sur vous une pression insoupçonnable, surtout quand vous envoyez dehors un de vos protégés ou que des pillards rôdent autour de votre abri.

En résumé :
This War of Mine est d’ores et déjà un jeu à part, ne serait ce que parce qu’il s’intéresse au point de vue des civils en temps de guerre. Le jeu pousse loin le réalisme, multipliant les scénarios catastrophes pour mettre son joueur en permanence au pied du mur. Pour le moment, This War of Mine est disponible sur Steam (18,99e, promos de -10% en ce moment!) seulement sur PC et Mac. Gageons qu’avec le succès qu’il ne manquera surement pas de rencontrer, il sera décliné sur PSN et XBLA. On l’espère de tout cœur en tout cas car il vous fera vivre une expérience que vous ne vivrez nul part ailleurs.

Votre serviteur, Murdoc, qui retourne de ce pas se cacher et essayer de survivre.


Reader's opinions

Laisser un commentaire


[There are no radio stations in the database]
// JavaScript pour le player