Jeu indé de la semaine : The Path

Written by on 4 décembre 2014

La chronique de Murdoc

Pas grand chose à se mettre sous la dent cette semaine, aussi nous avons pioché dans la malle aux « vieux » jeux pour ressortir l’onirique et déstabilisant The Path, sorti en 2009 et passé un peu inaperçu. Les contes ne sont pas forcément des histoires pour enfants de choeur. Nombre des histoires que nos connaissons aujourd’hui ont été considérablement édulcorées pour un public plus jeune et sont très éloignés des récits populaires, souvent bien plus violents et durs que les versions actuelles. C’est ce que semble nous rappeler The Path, reprenant à sa façon Le Chaperon Rouge. Successivement, vous allez incarner 6 sœurs que leur mère envoi au chevet de leur grand mère malade.

Autant vous prévenir tout de suite, The Path est assez barré. Vous commencez sur un chemin de terre, au milieu d’une forêt sombre et inhospitalière. Libre à vous de suivre le chemin pour rejoindre l’inquiétante maison de votre grand mère ou bien de vous enfoncer dans les bois à la recherche…. de votre mort. Oui car dans The Path pour venir à bout du jeu, il va vous falloir mourir. Toutes les sœurs vont connaître un destin tragique, rencontrant des personnages inquiétants. Chacune de ces morts, violentes et prématurées, représente une The_Path_Egamerztentation, à laquelle les jeunes filles vont céder et qui causera leur perte. L’ambiance est assez unique, alliant malaise constant et contemplation. Le grain de l’image, entrecoupé de petites images subliminales, se prête à merveille à l’univers du conte. La bande son est sans aucun doute la plus grosse réussite de ce titre, souvent dérangeante avec ses voix enfantines désaccordées. Tout est fait pour vous mettre mal à l’aise et ça marche très bien.
De plus, le rythme est plutôt lent (toutes les soeurs ne vont pas à la même vitesse), aussi il vous faudra être patient et accepter de vous plier à la lenteur du jeu pour en découvrir la richesse. Enfin, un jeune femme vêtu de blanc pourra être votre lumière dans les ténèbres et vous ramènera sur le chemin principal (le droit chemin) si vous la croisez. Avant de vous enfoncer de nouveau dans les bois, attirés de nouveau par l’inconnu et l’interdit…

The_Path_EgamerzVous le découvrirez par vous même, les morts sont assez évasives, parfois totalement incompréhensibles. Mais si vous allez traîner sur des forums, vous pourrez trouver nombre d’interprétations et d’essais (oui oui carrément des essais) très intéressants et qui tentent d’expliquer le jeu, preuve que The Path a crée l’engouement d’une communauté de joueurs.

En résumé : Enfreindre les règles. Mourir. Être tenté. Succomber. Etre victime des dangers du monde. The Path vous emmène sur les sombres chemins de la nature humaine, à travers une expérience unique. Disponible sur Steam pour seulement 7,99e, ce pur produit de l’indépendant (concept original, gameplay en conséquence) est un petit chef d’oeuvre, ne serait ce que pour sa capacité à nous faire nous poser des questions. C’est un trésor assez rare de nos jours.

Votre serviteur, Murdoc.


Reader's opinions

Laisser un commentaire


[There are no radio stations in the database]
// JavaScript pour le player