Jeu indé de la semaine : The Long Dark

Written by on 30 octobre 2014

La chronique de Murdoc

Je vous en avais déjà parlé il y a quelques semaines et comme l’actualité du jeu indé est un peu pauvre en ce moment, intéressons nous aujourd’hui au très séduisant The Long Dark. Après un désastre écologique, le monde a été ravagé par des cataclysmes et est désormais
sujet aux caprices d’un climat perturbé. Vous êtes l’un des survivants, plongé au cœur d’une nature hostile et inhospitalière, qui va devoir lutter chaque jour, voire chaque minute, pour sa survie. Ici, vos pires ennemis ne sont pas des hordes de zombies sanguinaires. Craignez plutôt la morsure du froid, la violence du vent ou les animaux sauvages redevenus les maîtres de cette planète aux abois.

Les jeux de survie sont légions. Il est difficile de s’y retrouver et surtout, de débusquer des titres suffisamment accrocheurs pour qu’on mérite. En ce sens, il serait dommage de rater The Long Dark dont l’ambiance et le gameplay suffisent seuls à justifier son intérêt. Constamment, on y ressent une pesante solitude, effrayé à l’idée de croiser des animaux sauvages.

The_Long_Dark_EgamerzVous allez devoir vous débrouiller pour survivre. Il faudra chercher votre nourriture, amasser du matériel pour construire tout ce qui sera indispensable à votre survie. Et si vous vous sentez l’âme d’un grand aventurier, le jeu vous rappelle cruellement que vous n’êtes qu’un homme : la faim, le froid, la fatigue seront des paramètres à prendre en compte et qui, s’ils se révélaient trop bas, pourraient vous jouer de mauvais tours. Etonnement riche, le gameplay propose un système de craft déjà bien élaboré mais qui pourrait encore évoluer puisque le jeu n’est pour le moment qu’un accès anticipé. En somme, vous pouvez d’ores et déjà y jouer sur Steam pour la somme de 19,99 euros, même si des modifications pourraient encore voir le jour.

En résumé :
The_Long_Dark_EgamerzThe Long Dark devrait ravir tous les amateurs de jeux de survie. Crédible, difficile et beau, il réunit tous les ingrédients pour devenir une petite référence du genre, à la façon d’un Don’t Starve. A titre personnel, j’ai vraiment adoré.

Votre serviteur, Murdoc


Reader's opinions

Laisser un commentaire


[There are no radio stations in the database]
// JavaScript pour le player