Naruto The Last – le film

Written by on 15 mai 2015

Sorti au Japon en décembre 2014, Naruto The Last vient s’intercaler entre les deux derniers chapitres du manga mondialement connu. Directement supervisé par Masashi Kishimoto, le film apporte ainsi quelques réponses aux fans.

« Dans le village de Konoha, deux années après la 4ème grande guerre des ninjas, Naruto s’apprête à célébrer la fête de l’hiver entouré d’Hinata et de ses amis. Soudain, une météorite déchire la nuit de son intense lumière et voilà que la lune se rapproche anormalement de la Terre. Le Conseil des Kage se réunit en urgence  face à cette menace de destruction de la planète ! Pour Naruto, Sakura, Shikamaru, Saï et Hinata le compte à rebours pour sauver la planète a commencé ».

Alors que le monde semblait en paix donc, un nouvel ennemi, Toneri Ōtsutsuki, à qui Jun Fukuyama (Lelouch dans Code Geass) prête sa voix, vient troubler l’ordre apparent. Il enlève la petite sœur d’Hinata afin de lui subtiliser le Byakugan et plonger le monde dans le chaos. L’ensemble des ninjas est une nouvelle fois mobilisé. L’occasion pour les auteurs d’expliquer la relation Naruto-Hinata et d’amorcer le dernier chapitre du manga.

Introduction époustouflante, nombreuses faiblesses scénaristiques

7ème film de la saga Naruto Shippuden, et 10ème film adapté du manga, Naruto The Last a bénéficié d’une sortie mondiale au cinéma. Difficile de ne pas ressentir les efforts du studio Pierrot (Bleach, Akatsuki no Yona, Tokyo Ghoul) dès la scène d’introduction, tout simplement époustouflante.

https://www.youtube.com/watch?v=x7VqgXrlGJM

Sur la qualité de l’animation, il n’y a donc pas matière à se plaindre. Les habitués des films Naruto savent que ce point n’a jamais été toujours très glorieux.

Cependant, l’intrigue n’a rien d’exceptionnel. Une fois l’introduction et les premières scènes passées, on ressent un creux. En réalité, il apparaît assez vite que Toneri Ōtsutsuki et ses plans ne sont qu’une excuse mal déguisée pour faire fleurir l’amour entre Naruto et Hinata.

Par conséquent, le film dédié aux ninjas perd de sa substance, incluant des éléments du genre shojo (écharpe, Naruto entouré de filles, malentendus). A ceci s’ajoute la personnalité de Naruto, peu réceptif à ce qui se passe autour de lui.

Il en ressort que Naruto The Last est un film bien trop long pour peu de choses. Certains auront leur dose satisfaisante de combats et de techniques époustouflantes avec des regrets et d’autres seront comblés par ce film.

Enfin, le titre est trompeur : Masashi Kishimoto travaille actuellement sur Naruto Gaiden, la suite de Naruto Shippiden et un film se concentrant sur le fils de Naruto, Boruto (ou Bolt selon les versions) devrait sortir à l’été 2015 au Japon. L’univers perdure, au risque de s’étioler et de perdre de son chakra.

 


Reader's opinions

Laisser un commentaire


[There are no radio stations in the database]
// JavaScript pour le player