L’anime surprise de l’été 2015

Written by on 25 septembre 2015

De tous les anime de l’été, Rokka no Yuusha mérite très certainement d’être dans votre top 5. Voilà pourquoi.

L’été se termine. De même que les anime programmés de cette saison. Il y avait des anime qu’on savait déjà garantis « zéro déception », à l’instar d’Ushio et Tora ou d’Ore Monogatari (Mon Histoire).

Mais c’est bien Rokka no Yuusha (Braves of the Six Flowers) qui étonne. Si Ore Monogatari déjoue les codes du shojo, Rokka no Yuusha nous tient en haleine et se montre surprenant par la tournure des événements. Attention, cet article peut contenir des spoilers.

Partons occire le Dieu Démon !

Comme je le disais dans la présentation des anime de l’été 2015, le premier épisode de Rokka no Yuusha se veut banal : un héros, Adlet, en croise d’autres afin d’éliminer le Dieu Démon qui menace de se réveiller. En témoignent les forces du Mal qui s’agitent de plus en plus. Adlet, qui se considère comme « l’homme le plus fort du monde » a des airs de naïf, mais on ne remet pas en cause sa capacité à se battre. Alors que six héros sont censés être choisis par la Déesse du Destin, le groupe se retrouve être au nombre de…sept.

L’affaire se corse

Lorsqu’enfin toute l’équipe est réunie après quelques péripéties, stupeur ! Le groupe est au nombre de sept ! Coup de théâtre ! Doit-on mettre cela sur le dos d’un membre en particulier, qui chassait tous les probables élus de la Déesse afin de réduire leur nombre ? Dans ce cas, peut-on dire qu’Adlet est un Elu légitime ? En effet, il fait pâle figure face aux Saints de l’équipe, qui maîtrisent différents pouvoirs…Enfermés dans un temple inspiré de la civilisation aztèque, la pièce peut commencer. C’est un véritable huit clos qui va se dérouler, avec pour objectif de démasquer le traître. L’intrus. Celui qu’il convient d’éliminer au plus vite avant qu’il ne tue les autres. Vous l’aurez deviné, Adlet est une cible toute désignée. Et bien qu’il soit l’homme le plus fort du monde – selon lui – il n’est pas de taille face à six Elus de la Déesse. A cet instant, le spectateur comprend qu’il a été « trompé » : le but de l’anime n’est pas de vaincre le Dieu Démon, mais de résoudre un mystère qui affecte le groupe salvateur : démasquer l’intrus et jeter la lumière sur ses véritables intentions.

Un jeu de dupes

Une fois le « traumatisme » passé, le spectateur, qui a accepté que la saison se termine sans un combat épique contre les forces du Mal, se concentre sur l’intrigue principale. Et commence, tout comme Adlet, à réfléchir : qui est le Septième ? Quelles sont ses intentions ? C’est une véritable enquête qui se développe lors de la deuxième partie de la saison, avec des méthodes dignes des Experts et de Sherlock Holmes. Point par point, il nous faudra démêler le vrai du faux, se souvenir de chaque détail. Le spectateur se prend au jeu : la liste des suspects s’allonge, se réduit au fil des épisodes : est-ce Nachetanya, la Princesse aux oreilles de lapin ? Flamie ? Goldov, le fidèle serviteur de la Princesse ? L’assassin sournois, Hans ? Les plus fins détectives trouveront la réponse bien avant Adlet. Néanmoins, ce dernier résout le mystère de façon spectaculaire, proche des méthodes de Sherlock Holmes. Et le tout dans une jungle et des décors d’Amérique latine, ce qui apporte une touche de fraîcheur indéniable.

Pour terminer, Rokka no Yuusha n’apporte rien d’innovant sur le plan de l’animation. Mais les psychologies des personnages sont assez bien développées, malgré deux ou trois clichés. Rokka no Yuusha est un anime à découvrir et à suivre.

Adapté du light novel d’Ishio Yamagata – 12 épisodes sur Crunchyroll

 


Reader's opinions

Laisser un commentaire


[There are no radio stations in the database]
// JavaScript pour le player