Jeu indé de la semaine : Contrast

Written by on 24 juillet 2016

La chronique de Murdoc

Au milieu du foisonnement de trailers annonçant monts et merveilles au dernier E3, on a (aussi) retenu le très prometteur We Happy Few, jeu d’anticipation à l’ambiance sordide et nouveau-né des studios indé Compulsion Games. L’occasion de se repencher sur leur précédent jeu, Contrast, excellent titre sorti en 2013 et qui mérite qu’on s’y attarde.

Contrast_EgamerzNombreux sont les jeux indé qui célèbrent les glorieuses heures de la plateforme 2D, en leur redonnant une seconde jeunesse. Contrast tient le pari de marier cette 2D nostalgique avec sa grande sœur la 3D, dans un jeu de plateforme énigme à l’ambiance très jazzy. Dans ce titre, vous incarnez Dawn, l’amie imaginaire d’une petite fille prénommée Didi. Vous allez devoir aider l’enfant à se sortir de situations compliquées et cela en venant à bout des différentes énigmes qui jalonnent votre parcours.

Au cœur du gameplay on retrouve deux éléments importants. D’abord, Dawn a la capacité de passer en un instant de l’ombre à la lumière. L’idée est d’utilisée les sources lumineuses Contrast_Egamerzpour faire varier les ombres et ainsi progresser. L’autre capacité de la jeune femme réside dans sa capacité à changer de plan quand elle le souhaite, passant d’un monde 3D classique à un espace 2D qui la projette sur des éléments du décor sous formes d’une ombre.

Autre point extrêmement positif, l’ambiance de Contrast. Vous vous retrouvez dans une ville qui ressemble beaucoup à Paris, avec des musiques jazz délicieuses, les jeux de lumières sont très réussis et donnent au titre un cachet particulier. On se plaît à progresser dans ces rues pavées, croisant un accordéoniste et admirant les parvis de fleurs et à découvrir en son cœur le monde des cabarets et des nuits d’ivresse. Le tout au service d’une histoire certes un peu convenue mais résolument mature et porteuse d’un beau message.

En résumé :
Impossible de penser s’attaquer à We Happy Few sans passer par Contrast. Le titre résume bien les ambitions des studios à savoir faire des jeux adultes avec des gameplay originaux. N’hésitez pas, le jeu en vaut la chandelle et Contrast vous régalera de magie, au moins pour quelques heures.

Votre serviteur, Murdoc.

Date de sortie : 15 novembre 2013

Développeur : Compulsion Games

Éditeur : Focus Home Interactive

Plateforme : PC, XBOX One, PS4, PS3, Xbox360

Prix : 9,99 sur Steam, 9,99 sur PSN et XboxLive


Reader's opinions

Laisser un commentaire


[There are no radio stations in the database]
// JavaScript pour le player