Jeu indé de la semaine : Dungeon of the Endless

Written by on 6 novembre 2014

La chronique de Murdoc

Enfin un petit jeu français dans notre chronique ! Dungeon of the Endless, rogue-like en pixel art très soigné, mêlant stratégie et quelques éléments de tower defense, se base sur une gameplay riche et subtil. Une vraie réussite. Vous êtes une petite trouve d’astronautes, naufragés sur une planète inhospitalière après le crash de votre vaisseau, planète dont il va falloir vous échapper, si possible en un seul morceau. Pour cela, vous allez devoir vous frayer un chemin dans les différents niveaux tout en survivant aux vagues d’ennemis qui vont vous harceler. La tâche s’annonce d’emblée périlleuse et corsée.

Le but de votre mission, sur chacune des différentes maps, est simple. Transporter le cristal (qui est en réalité le générateur de votre vaisseau), d’un point A à un point B tout en Dungeon_of_the_Endless_Egamerzévitant que les ennemis ne l’atteignent et ne le détruisent. Pour y parvenir, vous allez devoir gérer un certains nombres de paramètres, notamment des ressources que vous pourrez collecter et qui vous serviront pour votre périple (industrie, science, nourriture, etc.). Ces « compétences » que vous allez développer vous permettront de créer différents objets, qu’ils soient défensifs (tourelles de défense d’où l’aspect tower defense) ou pratiques (générateurs de lumière, trousses de soins, etc.). La lumière sera une allié précieuse car en éclairant les salles, vous empêcherez que les monstres réapparaissent.

Dungeon_of_the_Endless_EgamerzDes ennemis dont les profils diffèrent car il ne s’attaquent pas tous à la même chose. Certains s’en prennent à vos héros, d’autres à vos tourelles, d’autres à votre cristal. Il va falloir progresser avec prudence et réflexion pour bien analyser les situations et ne pas vous laisser surprendre ou dépasser. Rapidement, les niveaux se corsent, peut être un peu trop parfois car les ressources sont difficiles à collecter et vous limitent dans vos choix. Un sentiment pas très agréable qui ne diminue cependant pas le plaisir que procure Dungeon of the Endless.

En résumé :
Dungeon of the Endless est une franche réussite, s’appuyant sur une gameplay sans fautes pour proposer une expérience de jeu plaisante. Il est très rare d’avoir l’impression de tourner en rond et il est toujours possible de s’en sortir, malgré la difficulté de certaines cartes. Un immanquable, disponible sur Steam pour 11,99 euros seulement !

Votre serviteur, Murdoc.


Reader's opinions

Laisser un commentaire


Continue reading

[There are no radio stations in the database]
// JavaScript pour le player