Jeu indé de la semaine : The Swindle

Written by on 31 juillet 2015

La chronique de Murdoc

Steampunk ? A vos souhait. Pourtant c’est bien ce mot faussement savant aux allures de courant littéraire renégat qui décrit le mieux notre jeu indé de la semaine. The Swindle, c’est un peu le Dishonored du jeu indé. Pas pour son histoire mais pour son ambiance si particulière, mélange de plutôt vieux (souvent l’Angleterre époque victorienne) et de franchement nouveau façon développement technologique considérable. C’est ça le steampunk. On ne va pas se le cacher, ça détonne, ça a de la gueule, et à chaque fois que ce mot au tintement si particulier s’invite à la table des négociations, ça sent bon. Même pour The Swindle ?

Vous êtes une bande de cambrioleurs contraints par la force des choses à accélérer le rythme de leurs larcins. En effet, dans 100 jours, Scotland Yard va mettre en place un programme qui va empêcher toutes sortes de crimes, c’est donc le temps qu’il vous reste pour vous en mettre plein les fouilles (les poches quoi, la besace…enfin vous voyez). Et pourquoi pas, à terme, voler les données du programme en question (bien protégé dans une base au doux nom de The Swindle et empêcher Londres de devenir une ville épurée de ses crimes. Ganster Paradise.

Le but est donc, vous l’aurez compris, de mener à bien des cambriolages dans des demeures plus ou moins bien protégées, que ce soit par des gardes robotiques, des alarmes, des pièges, etc. Il vous faudra faire montre de discrétion et de furtivité. En effet, si le niveau d’alerte augmente, l’argent contenu dans les coffres va diminuer jusqu’à The_Swindle_Egamerzdisparaître totalement. Vos cambrioleurs auront l’air bien malins… Et si d’aventure, l’un d’entre eux venait à perdre la vie au cours de sa mission, pfuiit ! Finis ! Envolés les lingots ! Il va donc falloir être très affuté et prudent. On a vite fait de se glisser et de se briser le cou. Chaque cambriolage vous rapporte une certaine somme d’argent que vous pourrez utiliser pour acheter des objets ou des compétences pour vous faciliter vos missions et spécialiser vos personnages (hacking, crochetage, aptitudes physiques type double saut etc.).

Visuellement, The Swindle est un petit régal. Ambiance feutrée avec des environnements dynamiques très soignés, les immeubles sont générés aléatoirement mais un petit coup The_Swindle_Egamerzd’oeil au trailer ci-dessus vous aura permis de constater à quel point le jeu est beau et possède une identité propre. Au contexte steampunk (j’adore ce mot) se greffe donc une direction artistique léchée et gourmande, aux effets de lumière et de flou très subtils et agréables. Ah décidément, le monde de l’indépendant est quand même un régal. Et on y ajoutera un environnement sonore assez dingue, avec des bruitages aux petits oignons et des petites musiques bien rythmées (même si certaines sont franchement anecdotiques).

En résumé :
As du cambriolage ou Arsène Lupin en herbe, ce jeu est fait pour vous. Ce jeu d’action extrêmement fun aux accents de RPG ravira tous les fans d’infiltration à moindre frais, avec des parties rythmées et assez longues ! Le plaisir de voler les riches pour donner à The_Swindle_Egamerzpersonne d’autre qu’à nous même devient rapidement grisant et on se surprend à vouloir enchaîner les missions, avec un objectif en ligne de mire : s’améliorer toujours plus pour pouvoir affronter la surprotégée chambre forte de Scotland Yard, l’énigmatique Swindle…

Votre serviteur, Murdoc, qui hésite encore entre la cheminée ou la fenêtre. ‘Vais finir par prendre froid avec ces bêtises..

PS : The Swindle est disponible sur Steam mais aussi sur XboxOne, PS4 et PS3, PSVita et même la console virtuelle de la WiiU ! Si si vous avez bien lu ! WiiU !
(L’abus de méchanceté gratuite est dangereuse pour la santé, parlez en à votre pharmacien).


Reader's opinions

Laisser un commentaire


Continue reading

[There are no radio stations in the database]
// JavaScript pour le player